Actualités



Prochaines sorties découvertes

 

* 14 novembre : balade à Verrue

* 5 décembre : sortie surprise

 

 




Chers amis,

Vous trouverez ci-joint le rapport du commissaire enquêteur chargé de l’enquête publique concernant le projet de création de « six réserves d’eau pour des usages agricoles sur le bassin versant de la Pallu. »

Notre première remarque tient au fait que ce document important aurait pu être communiqué par la Préfecture ou par le porteur de projet, aux personnes qui ont participé à l’enquête dématérialisée, ne serait-ce que par un souci de transparence démocratique. Cela n’a pas été fait. Pourquoi ?

Notre seconde remarque est relative à l’objectivité de la conclusion du rapport. En effet, après avoir énuméré les contributions défavorables et favorables - avec de très lourds sous-entendus pour les citoyens qui s’inquiètent pour l’avenir de la planète et qui bien sûr ne savent pas distinguer une vache d’un mouton -, et recadré le projet dans un ensemble plus vaste montrant que ledit projet est de toutes façons acquis pour des instances supérieures, le rapporteur émet un avis favorable, balayant « les inquiétudes, interrogations et attentes fortes émises pendant l’enquête publique ». Pourquoi ? Et surtout, pour qui ?

L’enquête étant close, si nous ne voulons pas que ce projet porte atteinte au cadre de vie de la majorité de la population, la seule solution est désormais de s’adresser directement à Mme la Préfète de la Vienne ou à Mme la Ministre de l’Environnement et nous vous invitons à leur écrire à titre individuel.

Le Conseil d’Administration des AMIS DE LA PALLU.

 

 Ci-dessous : lien vers le rapport complet

https://www.vienne.gouv.fr/content/download/27365/160623/file/SCAGE_LaPallu_Rapport%20et%20conclusions.pdf

 

Les Amis de la Pallu disent non aux bassines

 

article de la Nouvelle République  publié le 27 nov 2020

 

Dans le cadre de l’enquête publique sur le projet de réserves de substitution l’association des Amis de la Pallu vient d’envoyer un courrier aux différents élus du territoire pour leur faire part de l’avis défavorable émis par son conseil d’administration à ce sujet. Le président de l’association, Daniel Vivier, s’en explique.
Pouvez vous rappeler la vocation et les missions de l’association ?« L’association Les Amis de la Pallu, reconnue d’utilité publique, a pour but d’inventorier, de protéger et de mettre en valeur le patrimoine historique et naturel du bassin de la Pallu. Depuis plus de 30 ans, elle développe ses activités en ce sens, en proposant des sorties, des expositions, des animations et des publications à un large public et aux scolaires. Deux événements autour de l’eau et de la Pallu en 1991 et 2005, auxquels d’ailleurs les agriculteurs irrigants avaient participé, ont fortement marqué l’histoire de l’association. »
Pourquoi les Amis de la Pallu ne sont-ils pas favorables aux réserves de substitutions ?« Ce projet de réserves de substitution sur une rivière et son écosystème déjà martyrisés par des aménagements antérieurs et un déboisement progressif n’augure rien de bon dans les années à venir. En fait, quel est l’intérêt de ces “ bassines ” pour le territoire du Haut-Poitou et ses habitants ? Il reste limité pour des raisons de productivité à quelques irrigants, et surtout destructeur pour le milieu humide, reposant sur une nappe phréatique (1) qui a du mal à se reconstituer comme on a pu l’observer sur des assecs à répétition. À l’ère de l’Accord de Paris (COP 21), c’est prendre l’évolution du climat et de la société à contre-courant. Irriguer ou soutenir une économie locale oui, mais de façon raisonnable et raisonnée, économe en eau afin de préserver la fragilité des marais et l’écosystème du bassin de la Pallu. Le projet actuel n’y souscrit nullement. »


 (1) La Pallu est un cours d’eau alimenté par une nappe souterraine (la nappe phréatique qui alimente les anciens puits).

 

voici le texte déposé par les Amis de la Pallu sur le registre numérique de l'enquête publique à propos des bassines destinées aux irrigants

 

Observation n°158 (Web)

 Par Association Loi 1901 LES AMIS DE LA PALLU
 Déposée le 24 novembre 2020 à 08 h20
Monsieur le commissaire enquêteur,

L’association LES AMIS DE LA PALLU, reconnue d’utilité publique, « a pour but d’inventorier, de protéger et de mettre en valeur le patrimoine historique et naturel » (extrait de l’article 2 des statuts). Depuis plus de trente ans, elle développe ses activités en ce sens, mettant en avant les producteurs locaux, en particulier lors de visites et de manifestations. Ce projet de réserves de substitution sur une rivière et son écosystème déjà martyrisés par des aménagements antérieurs et un déboisement progressif n’augure rien de bon dans les années à venir. En fait, quel est l’intérêt de ces « bassines » pour le territoire du Haut-Poitou et ses habitants ? Il reste limité pour des raisons de productivité à quelques irrigants, et surtout destructeur pour le milieu humide, reposant sur une nappe phréatique qui a du mal à se reconstituer comme on a pu l’observer sur des assecs à répétition. A l’ère de l’Accord de Paris, c’est prendre l’évolution climatique et sociétale à contre-courant. Irriguer ou soutenir une économie locale oui, mais de façon raisonnable et raisonnée, économe en eau afin de préserver la fragilité des marais et l’écosystème du bassin de la Pallu. Le projet actuel n’y souscrit nullement. A défaut d’être annulé, un moratoire s’impose a minima.

Pour l’association,
Le Président, Daniel VIVIER.

Fait à Saint-Martin-la-Pallu, le 24 novembre 2020.


Sortie découverte




Assemblée générale ordinaire de l’Association

 

Adhérents appelés à voter à l’Assemblée générale ordinaire : 89

Votants : 31

Votes favorables : 31

Abstention : 0

Vote défavorable : 0

 

Le rapport moral du Président, le rapport d’activités 2020, le rapport financier 2020, le budget prévisionnel 2021 et les projets 2021 sont adoptés.

 

De même, les adhérents appelés à se prononcer sur l’élection des membres du Conseil d’administration ont réélu à l’unanimité les 12 administrateurs sortants, seuls candidats.

Sont donc élus au Conseil d’administration, les adhérents de l’Association suivants :

Yves BOCHET, Chantal DENIS, Georges ELIAS,

Roger LINSOLAS, Annie LORIN,

Sylvie PIASECKI, Françoise SILLARD, Jean-Claude TRETSCH,

Marie-Odile TRETSCH, Nicole TOMBOLATO,

Françoise VINCENT & Daniel VIVIER